Comment optimiser le management d’une équipe interculturelle dans le contexte d’une chaîne hôtelière internationale ?

Fanny Meillier (2020), "Comment optimiser le management d’une équipe interculturelle dans le contexte d’une chaîne hôtelière internationale ?" Mémoire de Licence professionnelle, mai 2020 édité en septembre 2020.

Fichier(s) à télécharger
Fanny Meillier (2020), "Comment optimiser le management d’une équipe interculturelle dans le contexte d’une chaîne hôtelière internationale ?" Mémoire de Licence professionnelle, mai 2020 édité en septembre 2020.

Comment optimiser le management d’une équipe interculturelle dans le contexte d’une chaîne hôtelière internationale ?

MÉMOIRE PRÉSENTÉ PAR Fanny MEILLIER

Pour l’obtention de la licence professionnelle Management des organisations touristiques et hôtelières

Sous la direction de Monsieur Sylvain PETIT

2019-2020

management

Bien qu’il soit une discipline récente, le management possède déjà un riche passé. Après la révolution industrielle du XIXème siècle, les ingénieurs et entrepreneurs ont réfléchi au moyen d’obtenir une performance optimale de l’administration et de la gestion des entreprises. En 1911, Frederick Taylor, ingénieur américain développe le concept d’organisation scientifique du travail, axé sur la productivité industrielle. Dans le même temps, Henri Fayol, ingénieur civil des mines françaises et auteur du livre “l'administration industrielle et générale”, souligne la nécessité d'organiser le travail en relevant notamment que : “Le chef est l’élément clé d’une bonne gestion. Il est le responsable du succès de l’entreprise. En cas d’échec, il doit démissionner.

 

Classiquement, il était traditionnel de classer les types de management en quatre catégories : le management directif, très organisationnel et faiblement relationnel. Il consiste à organiser au mieux les relations de travail. Le management persuasif, où l’interaction entre chacun des membres d’une équipe est nécessaire afin d'obtenir les résultats recherchés. Le management participatif, qui incite les employés à prendre part aux décisions importantes de l’entreprise ainsi qu’à les intéresser à la vie entrepreneuriale, et enfin le management délégatif, à la fois peu organisationnel et faiblement relationnel. Le manager délègue, responsabilise et évalue ses collaborateurs.

 

Aujourd’hui cependant, ces quatre catégories de management ne suffisent plus, dans un monde où la quasi-totalité des frontières sont ouvertes, et dans lequel s’inscrit une très grande liberté de circulation des personnes, et un brassage culturel important.

 

Cette liberté de circulation et l'augmentation du niveau de vie dans les pays occidentaux après-guerre a entraîné une forte hausse de l’activité touristique internationale qui s’est accompagnée corrélativement d’un besoin important de main d’œuvre. Les outils se sont alors multipliés pour assurer l'embauche de personnels compétents. À titre d’exemple, le journal des palaces actualise chaque jour ses offres d’emploi concernant de nombreuses régions du globe et permet aux travailleurs du monde entier de trouver un poste à l’international et donc de se confronter à un management interculturel.

Cette situation confronte les établissements hôteliers à un nouveau défi : comment optimiser le management d’une équipe interculturelle dans le contexte d’une chaîne hôtelière internationale ?

 

Pour tenter de répondre à cette problématique, il paraît essentiel, dans un premier temps, de comprendre et d’analyser ce nouveau type de management, pour dans un second temps, en découvrir les pratiques de celui-ci et les illustrer à travers l’expérience de plusieurs groupes hôteliers internationaux.